Barrage de la Barne

Annulation de l'arrêté

autorisant la destruction

d'espèces protégées


 

France Nature Environnement (FNE) a annoncé hier dans un communiqué un « succès juridique incontestable » : le tribunal administratif de Pau a annulé l'arrêté autorisant la destruction des espèces protégées pour la réalisation de la retenue Barne délivrée le 5 décembre 2012, à l'Institution Adour. Deux motifs d'illégalité sont invoqués : l'absence de motivation de l'arrêté et l'omission de deux espèces protégées également détruites par la construction du barrage dans la liste existante. FNE Midi-Pyrénées a « immédiatement demandé l'arrêt des travaux, bien que quasiment terminés, dans l'attente de l'obtention d'une nouvelle autorisation par l'Institution Adour ».

Pour autant, il est assez peu probable que cette décision change le devenir de la retenue du bassin Adour. La construction est achevée ou presque : la digue a été achevée en septembre, et la phase de mise en eau devait suivre. Le financement public de l'ouvrage — 2,7 millions d'euros — devrait en empêcher la destruction, comme l'admettait hier un responsable de FNE Midi Pyrénées joint au téléphone.

L'article de la Dépêche du Midi est ici.