Article de la Dépêche du midi

 


Mardi 10 mars 2015

Élections départementales - Gers - Politique

Avec les élections départementales des 22 et 29 mars, l'association Bien Vivre dans le Gers écrit aux divers(e)s candidat(e)s des 17 cantons. Elle leur demande de prendre position très officiellement sur les sujets suivants : élevages industriels, gaz et huile de schiste, barrages pour stocker l'eau des rivières, gestion des déchets. Concernant les élevages industriels, «deux élevages de poulets ont été autorisés et réalisés dans le Gers ces deux dernières années. Malgré l'annulation de l'arrêté préfectoral concernant l'exploitation de Lannepax, le préfet a décidé de délivrer une autorisation temporaire d'exploiter. Quelle est votre position sur l'installation de tels élevages sur le Gers?». L'association qui affirme que «le Gers est menacé par plusieurs permis et demandes de permis...» attend aussi que les candidat(e)s aux élections départementales fassent connaître leur position sur l'expérimentation, l'exploration et l'exploitation des gaz et huiles de schistes. Autre question qui tient à cœur aux membres de Bien Vivre dans le Gers, «si vous êtes élu, vous opposerez-vous à la construction de nouveaux barrages dans le Gers ou à l'agrandissement des barrages existants? Promouvrez-vous une agriculture plus respectueuse de la ressource en eau?». Enfin concernant les déchets, l'association interpelle les candidats en ces termes : «le conseil général ayant décidé d'agrandir le site de Pavie alors que celui-ci devait fermer en 2011 et qu'il présente des risques pour l'environnement, si vous êtes élu demanderez-vous la fermeture de ce site et chercherez-vous des solutions alternatives que ce soit en ce qui concerne la réduction du volume des déchets, leur valorisation et leur stockage en dernier recours sur un nouveau site?». L'association précise que les réponses seront communiquées aux adhérents de l'association, sur le site de l'association et par voie de presse.

Lire l'article sur le site de la Dépêche


Article de Sud-Ouest


Mardi 10 mars 2015

Gers : les candidats aux départementales interpellés sur les questions écologiques

L’association Bien vivre sollicite les candidats aux départementales sur plusieurs points litigieux comme la décharge de Pavie

Poulets, déchets, schiste…

Tout d'abord, Bien vivre dans le Gers souligne que deux élevages industriels de poulets ont été autorisés et réalisés dans le Gers ces deux dernières années. « Malgré l'annulation de l'arrêté préfectoral concernant l'exploitation de Lannepax, le préfet du Gers a décidé de délivrer une autorisation temporaire d'exploiter. Quelle est votre position sur l'installation d'élevages industriels dans le Gers ? » questionne l'association.

S'agissant des gaz de schiste, le Gers pourrait être concerné par au moins deux projets de forage. « Quelle est votre position sur l'expérimentation, l'exploration et l'exploitation des gaz et huile de schiste ? » interroge l'association. Cette dernière se positionne également sur l'opportunité des barrages car celui de Sivens a été autorisé par la Compagnie d'aménagement des coteaux de Gascogne (CACG) qui dépend, entre autres, du Conseil général du Gers. Bien vivre dans le Gers questionne : « Si vous êtes élu, vous opposerez-vous à la construction de nouveaux barrages dans le Gers ou à l'agrandissement des barrages existants ? Promouvrez-vous une agriculture plus respectueuse de la ressource en eau ? »

Quant à la gestion des déchets dans le département, l'association environnementale pointe enfin du doigt le plan global qui définit la manière dont seront traités nos déchets dans les années à venir. Comment les traiter ? Où ? Bien vivre dans le Gers s'oppose à l'élargissement de la déchetterie de Pavie tel qu'il a été autorisé par la préfecture, craignant des risques de pollution des sols et des eaux. « Si vous êtes élu, demanderez-vous la fermeture du site de Pavie et chercherez-vous des solutions alternatives que ce soit en ce qui concerne la réduction du volume des déchets, leur valorisation et leur stockage en dernier recours sur un nouveau site ? »

Les réponses seront communiquées à la presse. Autant dire que les candidats ont plutôt intérêt à répondre et à le faire savoir.

Lire l'article sur le site de Sud-Ouest